Le Labyrinthe des Rêves, de Sogo Ishii (1997) – Hallucinations Collectives 2017

Une contrôleuse de transport fait part de ses inquiétudes à son amie Tomiko sur son collègue et fiancé, le conducteur de bus Niitaka. Elle disparaît dans des circonstances étranges – au même moment, Tomiko entend parler d’une rumeur selon laquelle un chauffeur de bus assassinerait ses collègues. Elle décide alors de venger son amie, persuadée que c’est Niitaka qui l’a tuée.

Sogo Ishii est un cinéaste underground qui a fait ses armes avec des clips pour des groups de punk-rock. La forme du film va pourtant à l’encontre de ce à quoi l’on pouvait s’attendre : les personnages évoluent dans un monde en sourdine, où la chaleur estivale plombe les corps et les esprits. Ici, l’onirisme ne prend pas la forme de séquences surréalistes dans des décors de carton-pâte. Le film rappelle le rythme de Weerasethakul, en particulier celui de Mekong Hotel ou de Cemetery of Splendor. Tout glisse et se transforme, le réel est transfiguré, notamment par un noir et blanc anachronique et inédit, où le blanc brille plus que l’obscurité. Le déplacement d’une intrigue subversive – Tomiko tombant amoureuse de Niitaka par ennui autant que par fascination perverse – sur le sillage languissant des routes de campagne transforme le film en une expérience hors du commun et surprenante, où l’amour brûle autant que le mensonge, et où l’on suit Tomiko dans le doute, le désir et la vengeance. C’est l’image d’un monde flottant, à la dérive, même, que nous renvoie le film – et véritablement, il est comme un rêve.

En cela, découvrir le film en 35mm et sur grand écran est une chance extraordinaire – la copie abîmée brouille l’image et fait écran sur l’écran, quand le son est aussi faible que saturé, participant d’une expérience hypnotique. L’édition numérique, trop lisse et mal contrastée, ne rend pas hommage au format original.

Piotr Sobkow

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s